Vir die Simba Safari, son histoire

Ans Trésoor et 4 générations vir die Simba Safari

Cet élevage a été fondé en 1970 aux Pays-Bas par ma mère: dr. Ans Trésoor-Homan.

Elle a élevé des Rhodesian Ridgebacks depuis 1953. En 1950, elle découvre une photo de deux chiens à crête dorsale dans une première édition de l’encyclopédie “Onze Honden » (Nos Chiens) de Toepoel. Il s’avére que c’ étaient les deux Rhodesian Ridgebacks, importés par Mme M.E. Goedhart Bakker-Hofbauer : Induna et Ntombi Ingonyama, nés en Afrique du Sud. 

Quelques années plus tard, mon grand-père rencontre par hasard des descendants de ces deux Rhodésiens. Deux portées avaient été élevées par Induna et Ntombi, ne pouvant pas s’occuper de tous les chiots et par manque d’acquéreurs quelqu’uns se sont retrouvés dans une fourrière d’un petit village. 

Le premier chien d’Ans Trésoor est donc Indoena van de Tafelbaai, de la deuxième portée des Rhodésiens née aux Pays-Bas, élevée par Mme Goedhart Bakker. 

Ce mâle deviendra le premier champion néerlandais en 1954. Indoena décédera en 1960. Par manque de temps et parce qu’il n’ y a plus d’élevage de Rhodésien aux Pays-Bays, ma mère restera quelques années sans Rhodésien.  

En 1964 elle importe Florin of Footpath qui vient d’un élevage d’ Angleterre appelé Footpath, tenu par Madame Rose BAILEY. Au fil du temps Ans TRESOOR a importé un certain nombre de Rhodésiens, soit pour elle-même soit pour d’autres personnes. Après Florin of Footpath suivra Fashionable of Footpath (en 1966), Flax of Footpath (en 1967), Pheasant of Footpath (en 1968) et Footpath Faun (en 1978). 

En 1990, Footpath Faun décède et c’est le dernier Rhodésien d’affixe Footpath, même en Angleterre. 

En 1970, ma mère élève sa première portée d’affixe Vir die Simba Safari avec Flax of Footpath x Luti de Holi (importé de l’Afrique du Sud, propriétaire G. Uilenberg) par insémination artificielle. C’est le premier tentative d’ insémination artificielle avec du sperme congelé chez le chien aux Pays-Bas. De cette combinaison nait la femelle Ntombi Afrika vir die Simba Safari.

La photo de Ntombi Afrika est toujours utilisée sur les autocollants, les tasses, etc. On la retrouve toujours dans la septième édition d’encyclopédie « Onze Honden » mentionné précédemment. L’affixe « Vir Simba Safari » signifie littéralement: « pour la chasse au lion ». 

En 1978, Remon Mersmann demande à mes parents, de l’aider à fonder le Rhodesian Ridgeback Club Nederland. Cela conduit à la fondation du club en septembre 1978 par Remon Mersmann, Mme Broere, Mme Timmermans et M. et Mme Trésoor-Homan.

Le dessin avec des Rhodesian Ridgebacks, qui ornait longtemps la couverture du magazine du club et qui se trouve maintenant sur le drapeau du club, a été réalisé à partir d’une photo de nos chiens. 

Ch Ntombi Nyoka vir die Simba Safari with Mariëlle Trésoor
Ch Ntombi Nyoka vir die Simba Safari et Mariëlle Trésoor

À ma naissance en 1976, il y avait six Rhodesian Ridgebacks : ils sont même sur mon faire-part de naissance! Pendant mon enfance, les chiens étaient mes camarades de jeu.

Depuis mon plus jeune âge, j’ai été impliquée dans l’élevage et j’ai participé aux expositions des Rhodésiens. En 1985, Ntombi Nyoka vir die Simba Safari gagne le titre BOS/ meilleure chienne de la Nationale d’Élevage aux Pays-Bas et avec cette victoire son titre de Champion Néerlandais. J’avais neuf ans à l’époque. 

Aux Pays-Bas le système est différent: l’année de naissance ne correspond pas à une lettre de l’alphabet comme en France. On a suivi l’ordre alphabétique avec nos portées. De plus, nos chiennes ont toujours eu le préfixe « Ntombi » qui signifie « fille » et les mâles « Nduna » qui signifie « chef d’armée ». Depuis mon dix-huitième anniversaire, je partage l’affixe avec ma mère.  

Au fil des ans, plusieurs champions néerlandais et internationaux sont élevés sous l’affixe Vir die Simba Safari.

Après sa retraite ma mère est devenue juge d’exposition FCI pour le Rhodesian Ridgeback. Elle m’a également confié son élevage.

De 2009 à 2012, je suis devenue membre du comité du club de race néerlandais : le RRCN. 

Mon élevage est conforme aux règles d’élevage du club de race néerlandais et français. Cela signifie, qu’un dépistage radiographique et dépistage génétique sont systématiquement réalisé pour déceler des anomalies hanches, coudes et épaules et un dépistage génétique (épilepsie myoclonique juvénile, myélopathie dégénérative) avant d’en faire un reproducteur.

Depuis 2014, je suis également juge d’exposition FCI pour le Rhodésien.

Actuellement, nous avons deux Rhodésiens, un Bracco Italiano et un Teckel. Les Rhodésiens : le mâle Thokoza Rafiki de Lloyd et une femelle : Ringerike Pure Passion Villagedog. Vous trouverez plus de renseignements sur eux sur leur page individuelle.

Depuis 2017 nous vivons dans l’Allier en France où nous continuons notre élevage.

Je suis également élue membre du comité du club de race français, le Rhodesian Ridgeback Club de France, en 2020. 

Mme Marielle Trésoor